Saint-Etienne : viser l’Europe

L’AS Saint Etienne est une équipe qui fait avec ses moyens. Elle mélange joueurs d’expérience et grands joueurs internationaux, ce qui lui permet un large éventail de performance avec en ligne de mire, une qualification en Coupe d’Europe l’année prochaine ?

Si on compare la saison actuelle avec la précédente, on peut rester optimiste. En effet, on constate clairement que l’équipe progresse, même si cela peut paraître lent : bien qu’il y ait eu plus de buts encaissés, il y a eu tout de même plus de buts marqués et donc, plus de points. L’équipe est plus forte à domicile, mais ne se laisse pas abattre en dehors.

L’équipe a connu sa première défaite de la saison le 14 septembre 2018, lors du match contre le PSG au mois de septembre. Loïc Perrin, capitaine actuel de l’équipe, a estimé qu’ils avaient du mal à avancer, mais a tout de même retenu de bons éléments. L’entraîneur, JL Gasset, estime qu’ils n’arrivent pas à faire un “match abouti” et après le match, Yann M’Vila estimait que l’équipe a été malchanceuse.

Jusqu’à maintenant, aucune inquiétude

Faut-il pour autant être inquiet pour l’AS Saint Etienne ? Pas tellement. En effet, l’équipe s’est rattrapée lors du match contre Caen quelques jours plus tard, malgré un début de jeu laborieux. Comme son profil le laissait présager, Khazri a transformé un penalty, et Salibur a bien montré son intégration dans l’équipe.

JL Gasset semble pouvoir motiver ses troupes : depuis la défaite face au PSG, en 9 matchs, on compte 5 victoires et 2 matchs nuls, dont 3 victoires juste après ladite défaite. On voit donc clairement que, même avec certaines difficultés, l’équipe sait se relever et garder une cadence intéressante. Avec ses 23 points sur la saison, l’équipe est tout de même en 6ème position, juste après l’Olympique de Marseille, qui a “seulement” deux points de plus.

La rencontre du 27 novembre avec Nîmes laisse à penser que l’équipe manque d’énergie. Les joueurs ont tout donné, et on était partis sur l’espoir d’un match nul, mais, pour un 8ème de finale de Coupe de la Ligue, le passage aux tirs au but aura été fatal : Nîmes a mené 4-2, et a donc remporté cette manche.

Une cohésion à travailler

On pourra donc voir que le seul potentiel des joueurs ne suffit pas à garantir la victoire : encore faut-il que l’ensemble fonctionne. Bien que l’inquiétude totale ne soit pas de mise, les observations de l’entraîneur depuis septembre semblent se confirmer : il s’agit ici de faire aboutir les matchs, et de ne pas baisser sa garde.

L’AS Saint Etienne, c’est pour beaucoup une équipe de coeur, peu importe son palmarès. Les fans de la première heure seront toujours là, mais il ne faudrait pas se reposer sur ses lauriers. Le bon point de l’équipe, c’est que certains joueurs sont là depuis trop peu de temps pour qu’on puisse établir un constat définitif : Yannis Salibur, récemment arrivé, donne espoir d’un bon développement par la suite.

Peut-on assurer que l’équipe remontera définitivement la pente ? Non. Peut-on croire que l’entraîneur saura redynamiser ses joueurs ? Certainement, en cumulant l’expérience de certains et la fraîcheur des autres.

En conclusion, l’AS Saint Etienne a encore beaucoup de choses à montrer avant la fin de la saison. C’est une belle équipe à surveiller qui pourrait même accrocher une place en Coupe d’Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *